Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par willbandit le Ven 25 Mai - 11:16







PROJET

ANNEXE 1 à L'ARRETE DU 22 MARS 2012 FIXANT LES MODALITES PRATIQUES DE L'EXAMEN DU PERMIS DE CONDUIRE DES CATEGORIES A1, A2 et A.

CONDITIONS TECHNIQUES DE DEROULEMENT DE L'EXAMEN

Conformément à l'alinéa 3 du B de l'article 1 de l'arrêté susvisé, laprésente annexe définit les moyens nécessaires à l'organisation desépreuves de l'examen du permis de conduire des catégories A1, A2et A.

Elle donne les instructions générales pour leur déroulement etdétaille les conditions d'évaluation des candidats fixées dans l'arrêtéauquel elle se rapporte.

I - MOYENS

I.1 - TERRAIN

Les dimensions minimales de l'aire de maniabilité sont de 130 mètres de long sur 6 mètres de large. Il est toutefois possible de réduire la longueur de quelques mètres si un terrain contigu permet l'installation de tous les exercices. L'aire de maniabilité doit présenter l'aspect d'un sol plat et horizontal, être asphaltée ou cimentée, ne pas comporter d'obstacle dangereux, en particulier aux extrémités et être exempte de gravillons susceptibles d'entraîner un dérapage. Le tracé figurant sur le schéma joint (pièce n°1) permet la représentation de tous les exercices.



I.2 - MATERIEL ET DOCUMENTS D'EXAMEN

L'ensemble fourni par l'administration comprend :

- 23 cônes de lubeck d'une embase de 15 x 15 cm et d'une hauteur de 20 cm ;

- 4 piquets d'une hauteur de 1,2 m montés sur socles métalliques ;

- 1 mallette radio comprenant deux émetteurs-récepteurs, un écouteur type oreillette, un chargeur et un baudrier ;

- 1 coffret contenant un cinémomètre ;

- 1 chronomètre ;

- 4 jeux de fiches : 3 concernant les épreuves de maniabilité et 1 concernant l'interrogation orale.

II - DÉROULEMENT

L'épreuve hors circulation a lieu sur l'aire de maniabilité et doit s'effectuer selon la chronologie suivante :

1. Vérification identité et équipement du candidat

2. Tirage au sort des tests de maniabilité

3. Tests de maniabilité (groupe de 8 candidats maximum)

4. Interrogation orale

5. Bilan

6. Transcription du résultat

(…/…)

III - MODALITÉS

a - Tests de maniabilité et de sécurité.

Le candidat effectue les exercices prévus par les trois jeux de fiches.

L'ensemble de ces fiches constitue les tests de maniabilité (ou tests plateau) ci après définis.

Les 3 tests doivent se dérouler sur la même motocyclette.

Le changement de machine n'est autorisé qu'au cas où la moto utilisée serait rendue inutilisable au cours de l'un de ceux-ci.

Si le réglage du ralenti de la motocyclette est nécessaire, il ne peut être effectué que par le candidat et à sa seule initiative durant l'essai.

Les rétroviseurs équipant la motocyclette ne doivent pas être déréglés ou rentrés lors des exercices.

Ces exercices sont en partie réalisés avec passager.

(…/…)

b - Interrogation orale.

Pratiquée à l'issue des tests plateau, l'interrogation orale a une durée de 3 à 4 minutes.

Il s'agit d'un questionnaire tiré au sort parmi 12 fiches communes aux trois catégories.

L'ensemble de ces fiches constitue la banque de questions jointe en annexe 2 de l'arrêté précité.

La fiche tirée au sort sert de support au candidat.

(…/…)

IV.1 : EXERCICE DE DEPLACEMENT SANS L'AIDE DUMOTEUR ET DE CONTROLE DE L'ETAT DU VEHICULE

(…/…)

DEPLACEMENT DE LA MOTO (FICHE n° 1 et 2)

La mise en place de la moto au point de départ est effectuée par l'accompagnateur.

Au cours de la reconnaissance sur fiche, les explications ci-dessous sont fournies au(x) candidat(s) :

" la position de la motocyclette est située au départ du test ;

" le candidat doit, après avoir débéquillé (béquille centrale ou latérale), pousser la moto en marche avant de (1) vers (6).

Lorsque la motocyclette a entièrement franchi la porte (6), il doit reculer de (6) vers (1) selon le parcours défini par la fiche d'examen ;

" il doit la béquiller en (1), (béquille centrale ou latérale) ;

" il doit déplacer sa moto en marchant à côté lors du parcours ;

" il est admis, si la marche arrière ne peut être réalisée en une seule manœuvre, d'effectuer une marche avant et une seule, en direction de la porte précédente.

Pour cet exercice, ne peut être considérée comme une incapacité l'impossibilité pour le candidat de relever la moto suite à la chute de celle-ci.

MODALITES DU CONTROLE DE L'ETAT DU VEHICULE

Ce contrôle consiste à vérifier que :

" le candidat connaît l'emplacement et sait utiliser les différentes commandes de sa moto;

" le candidat connaît la signification des témoins au tableau de bord ;

" le candidat sait reconnaître certains éléments techniques et en contrôler leur bon fonctionnement.

Toutefois, pour procéder à un contrôle technique aléatoire de la motocyclette, l'expert interroge le candidat en choisissant un sujet de vérification pour chacun de ces thèmes :

" les commandes ;

" les éléments techniques ;

" l'éclairage et les accessoires de sécurité.

(…/…)

A l'issue des vérifications, le candidat met en place ses équipements de protection pour la suite des épreuves.

L'expert vérifie visuellement si l'équipement de protection est porté correctement, et en cas d'erreur ou d'oubli, invite le candidat à rectifier la ou les anomalies.

Le candidat présente :

=> Un casque homologué à sa taille :

Le candidat met son casque. S'il paraît manifestement de taille inadaptée, l'expert l'indique au candidat, applique la notation B à l'exercice de déplacement sans l'aide du moteur et de contrôle de l'état du véhicule et lui demande de trouver un casque conforme pour les exercices suivants.

EVALUATION / PRINCIPES

Afin que l'évaluation soit pratiquée de façon homogène, il est précisé que:

=> pour cet exercice un seul essai est autorisé ;

=> 2 notations sont possibles pour cet exercice, A ou B ;

=> les points de départ et d'arrivée de l'exercice de maîtrise de la moto sans l'aide du moteur, matérialisés sur les fiches d'examen, doivent être respectés ;

=> le candidat n'est pas tenu de respecter la trajectoire indiquée sur les fiches. Seul est à prendre en compte le passage à l'intérieur des portes matérialisées sur les fiches ;

=> le candidat reste libre quant à la méthode à employer pour avancer ou reculer la moto (position des mains, du corps et du regard). Seul le résultat est à prendre en compte ;

=> l'arrêt est autorisé ;

=> le candidat utilise la béquille de son choix. En revanche, lors du déplacement de la moto, la béquille latérale doit être relevée. En cas d'oubli, l'expert l'indique au candidat et ne le sanctionne pas ;

=> le port du casque et des gants n'est pas obligatoire pour les exercices de maîtrise de la moto sans l'aide du moteur ;

=> le vocabulaire technique ou la façon de s'exprimer lors du contrôle du véhicule ne doivent pas être pris en compte dans l'évaluation ;

=> un point de contrôle de l'état du véhicule hors la liste proposée mais concernant le sujet de vérification choisi ne doit pas entraîner une pénalisation du candidat.

Toutefois, pour ne pas allonger la durée de l'épreuve, l'expert peut inviter le candidat à limiter son contrôle aux seuls points exigés ;

=> le résultat de cet exercice est communiqué au candidat.

DEPLACEMENT DE LA MOTO A ALLURE RÉDUITE



EXPLICATIONS ET RECONNAISSANCE DE L'EXERCICE

Installation :

Seuls les cônes figurant sur les fiches d'examen doivent être installés sur la piste lors des exercices.

La mise en place de la moto au point de départ est effectuée par l'accompagnateur.

Le départ de l'exercice se fait la roue arrière au niveau du point (1).

Pour ce faire, au cours de la reconnaissance sur fiche, les explications ci-dessous sont fournies au(x) candidat(s):

" la position de la motocyclette se situe au départ du test ;

=> le candidat doit effectuer sans passager le parcours sens (1-5) ;

=> lorsque l'épreuve est passée sur un véhicule équipé d'un changement de vitesse manuel, il doit effectuer le parcours de (2) en (3) en roulant au pas, de façon à démontrer sa capacité à actionner l'embrayage en combinaison avec les freins ;

=> le candidat doit marquer l'arrêt (pied(s) au sol, moto immobilisée) la moto chevauchant la ligne d'arrêt en (4), avant de repartir ;

=> il doit s'arrêter la roue avant approximativement au niveau de la ligne C6 (point 5) pour faire monter le passager ;

=> il doit effectuer avec le passager, le parcours défini par la fiche d'examen, sens (5-6) ;

=> l'exercice se termine au franchissement de la porte (6) ;

=> le candidat doit obligatoirement effectuer le parcours retenu, aucune erreur n'étant admise ;

=> il dispose de deux essais si nécessaire ;

=> toute marche arrière est interdite ;

=> la chute entraîne l'échec immédiat et l'interruption de l'examen.

L'expert doit s'assurer de la parfaite compréhension des consignes données.

EVALUATION / PRINCIPES

Afin que l'évaluation soit pratiquée de façon homogène, il est précisé que :

=> le point de départ de l'exercice de maîtrise de la moto à allure réduite matérialisé sur les fiches d'examen doit être impérativement respecté ;

=> le parcours prévu par les fiches doit être respecté ;

=> pour cet exercice deux essais sont autorisés (sauf en cas de chute) ;

=> 3 notations sont possibles pour cet exercice, A, B ou C ;

=> la réalisation d'un essai est terminé après le franchissement de la dernière porte, motocyclette arrêtée, candidat(e) pied au sol ;

=> une chute entraîne la notation C et l'arrêt immédiat de l'examen ;

=> la chute est définie par la motocyclette couchée, un point d'appui au sol, autre que les pneumatiques ;

=> la chute n'est prise en compte que lors de la réalisation de l'essai, et pas entre 2 essais ;

=> Deux zones sont neutralisées :

_du point (1) jusqu'au franchissement par la bande de roulement arrière de la 1ère porte (cependant, pour ne pas allonger la durée de l'épreuve, le nombre d'essais accordés pour se repositionner est limité à 3. Au delà les erreurs sont prises en compte et le candidat doit réaliser le parcours) ;

_de la prise du passager jusqu'au franchissement par la bande de roulement avant des marquages de la tête d'évitement (cependant, pour ne pas allonger la durée de l'épreuve, le candidat ne se repositionne pas) ;

=> les éventuelles erreurs commises en zones neutralisées ne sont pas prises en compte lors de l'évaluation à l'exception de la chute qui reste éliminatoire quel qu'en soit l'endroit et la cause (exemple : chute provoquée par la montée ou la descente du passager) ;

=> le candidat, sauf sur le parcours de (2) en (3), s'il utilise un véhicule équipé d'un changement de vitesse manuel, reste libre quant à la méthode à employer pour faire évoluer la moto (utilisation des commandes, position du corps, du regard) ;

=> pour évaluer la capacité du candidat à rouler au pas en actionnant l'embrayage en combinaison avec les freins sur le parcours de (2) en (3), l'expert peut utiliser un chronomètre, en précisant au candidat qu'il doit effectuer le parcours de (2) en (3) défini par la fiche d'examen dans un temps qui ne peut être inférieur à 20 secondes ; le chronomètre étant déclenché au franchissement de la porte en (2) par la bande de roulement (point de contact au sol) de la roue arrière, et étant coupé au franchissement de la porte en (3) par la bande de roulement de la roue avant (point de contact au sol) ;

=> l'arrêt n'est autorisé que lorsqu'il est prévu par la fiche, à savoir en (4) et (5) ;

=> le passager doit se tenir des deux mains, le plus près possible du pilote, les pieds sur les repose-pieds et les genoux serrés à la moto. Tout autre attitude ne peut être acceptée. Le passager ne doit pas communiquer avec le candidat. Dans le cas contraire, appliquer la notation C ;

=> les explications sur la façon de procéder pour réussir l'exercice ne doivent pas être indiquées au candidat ;

=> le résultat de cet exercice doit être clairement communiqué au candidat ;

=> au cours d'un essai, le fait que le candidat ne poursuive pas l'exercice et revienne au point de départ, suite à une ou plusieurs erreurs (entraînant une notation C) ne signifie pas qu'il abandonne. Chaque candidat a la faculté de terminer son parcours ou de revenir au point de départ.

V.1 - MAITRISE DE LA MOTO A ALLURE PLUS ÉLEVÉE HORS CIRCULATION : FREINAGE D'URGENCE





(…/…)

EXPLICATIONS ET RECONNAISSANCE DE L'EXERCICE

Les explications concernant les exercices de freinage et d'évitement sont fournies simultanément.

Chaque candidat réalise successivement les épreuves de freinage et d'évitement à allure plus élevée, sauf en cas d'échec, de chute ou d'abandon.

Installation des exercices : seuls les cônes figurant sur les fiches d'examen doivent être installés sur la piste lors des exercices.

La mise en place de la moto au point de départ est effectuée par le candidat.

Au cours de la reconnaissance sur fiche, les explications ci-dessous sont fournies au (x) candidat(s) :

= il doit démarrer de l'extrémité de la piste, monter les 3 premiers rapports de vitesse à l'aller avant la ligne C6 (*)

= il doit, après avoir fait un demi tour, effectuer le retour en ligne droite, monter les 3 premiers rapports de vitesse (*) et avoir atteint la vitesse minimum de 50 km/h au point (1) ;

" au retour, le 3ème rapport de vitesse (minimum), doit être engagé au plus tard avant le début du freinage.

Dans le cas contraire la notation B serait attribuée (sauf pour les véhicules équipés d'un changement de vitesse automatique) ;

" le, ou les blocages de roues, ou les dérapages ne sont pas évalués en tant que tels, seule la distance d'arrêt est évaluée ;

" au cours d'un essai, le fait que le candidat ne poursuive pas l'exercice et revienne au point de départ, suite à une ou plusieurs erreurs (entraînant une notation C) ne signifie pas qu'il abandonne. Chaque candidat a la faculté de terminer son parcours ou de revenir au point de départ ;

" la chute est définie par la motocyclette couchée, un point d'appui au sol, autre que les pneumatiques ;

" la chute n'est prise en compte que lors de la réalisation des essais, et pas entre 2 essais ;

" une chute entraîne la notation C et l'arrêt immédiat de l'examen ;

" le résultat de cet exercice doit être clairement communiqué au candidat ;

" L'utilisation du radar doit respecter les principes suivants :

- l'expert doit impérativement se placer selon les prescriptions d'utilisation du radar afin d'être en mesure de relever précisément la vitesse au moment défini par la fiche d'examen ;

- en cas de panne du radar en cours d'essai ou d'absence de mesures fiables, celui-ci est annulé et il est procédé

à un nouvel essai ;

- en l'absence de radar opérationnel, les examens ne peuvent avoir lieu ;

- il a été fixé une marge d'erreur de 5 km/h qui doit être ajoutée à la vitesse lue sur le radar, ainsi l'expert ne prend pas en compte la vitesse enregistrée mais la vitesse retenue après application de la marge d'erreur (exemple : vitesse lue sur le radar 46 km/h, vitesse retenue 51 km/h).



V.2 - MAITRISE DE LA MOTO A ALLURE PLUS ÉLEVÉE HORS CIRCULATION : EVITEMENT



(…/…)

EXPLICATIONS ET RECONNAISSANCE DE L'EXERCICE

Les explications concernant les exercices de freinage et d'évitement sont fournies simultanément.

Chaque candidat réalise successivement les épreuves de freinage et d'évitement à allure plus élevée, sauf en cas d'échec, de chute ou d'abandon.

Installation des exercices : seuls les cônes figurant sur les fiches d'examen doivent être installés sur la piste lors de ces exercices. La mise en place de la moto au point de départ est effectuée par le candidat.

Au cours de la reconnaissance sur fiche, les explications ci-dessous sont à fournir au candidat :

" il doit démarrer de l'extrémité de la piste, avoir monté les 3 premiers rapports de vitesse à l'aller avant la ligne C6 (*) ;

" il doit au point (1) avoir atteint la vitesse minimum de 40 km/h ;

" il doit après avoir fait un demi tour, effectuer le retour en ligne droite et avoir atteint la vitesse minimum de 50 km/h au point (2) ;

" il doit au passage en (2) effectuer un évitement en 3ème vitesse minimum (*) et aller immobiliser sa moto en zone (3) ;

" il doit obligatoirement effectuer le parcours fixé par la fiche d'examen ;

" il dispose de deux essais, si nécessaire ;

" un essai est terminé véhicule arrêté en zone (3) ;

" la chute entraîne l'échec immédiat et l'interruption de l'examen.

L'expert doit s'assurer de la parfaite compréhension des consignes données.

ÉVALUATION / PRINCIPES

Afin que l'évaluation soit pratiquée de façon homogène, il est précisé que :

== le départ des exercices d'évitement à allure plus élevée doit se situer approximativement en bout de piste (premiers marquages des exercices à allure réduite par exemple) ;

== pour cet exercice deux essais sont autorisés (sauf en cas de chute) ;

== 3 notations sont possibles pour cet exercice, A, B ou C ;

==> la réalisation d'un essai se termine en zone (3), comme prévu sur la fiche, motocyclette arrêtée, candidat(e) pied(s) au sol ;

==> les explications sur la façon de procéder pour réussir l'exercice ne doivent pas être indiquées au candidat ;

==> à l'aller, le 3ème rapport de vitesse (minimum) doit être engagé au plus tard avant la ligne C6. Dans le cas contraire la notation B serait attribuée (sauf pour les véhicules équipés d'un changement de vitesses automatique) ;

==> lors du demi-tour, seuls sont à prendre en compte le renversement du cône central et la sortie de terrain. Le rapport de vitesse utilisé et l'allure ne doivent pas être évalués et considérés comme une erreur ;

==> au retour, le 3ème rapport de vitesse minimum doit être engagé au plus tard avant l'entrée dans l'évitement. Dans le cas contraire, la notation B serait attribuée (sauf pour les véhicules équipés d'un changement de vitesse automatique) ;

==> au cours d'un essai, le fait que le candidat ne poursuive pas l'exercice et revienne au point de départ, suite à une ou plusieurs erreurs (entraînant une notation C) ne signifie pas qu'il abandonne. Chaque candidat gère son examen comme bon lui semble et reste libre de terminer son parcours ou de revenir au point de départ ;

==> la chute est définie par la motocyclette couchée, un point d'appui au sol, autre que les pneumatiques ;

==> la chute n'est prise en compte que lors de la réalisation des essais, et pas entre 2 essais ;

==> une chute entraîne la notation C et l'arrêt immédiat de l'examen ;

==> le résultat de cet exercice doit être clairement communiqué au candidat ;

==> quel que soit le résultat de l'exercice le candidat est libre d'abandonner l'examen en cours.

==> L'utilisation du radar doit respecter les principes suivants :

- l'expert doit impérativement se placer selon les prescriptions d'utilisation du radar afin d'être en mesure de relever précisément la vitesse au moment défini par la fiche d'examen ;

- en cas de panne du radar en cours d'essai ou d'absence de mesures fiables, celui-ci est annulé et il est procédé à un nouvel essai ;

- en l'absence de radar opérationnel, les examens ne peuvent avoir lieu ;

- il a été fixé une marge d'erreur de 5 km/h qui doit être ajoutée à la vitesse lue sur le radar, ainsi l'expert ne prend pas en compte la vitesse enregistrée mais la vitesse retenue après application de la marge d'erreur (exemple : vitesse lue sur le radar 46 km/h, vitesse retenue 51 km/h).

VI - L'INTERROGATION ORALE

VI.1 - MODALITÉS

Elle peut se dérouler sur la piste, en salle ou dans le véhicule de l'établissement d'enseignement.

VI.2 - ÉVALUATION / PRINCIPES

La fiche tirée au sort sert de support au candidat.

Il doit pouvoir s'exprimer librement et il convient que l'évaluation des connaissances soit indépendante de la qualité d'expression.

En cas de difficultés de compréhension relatives à la question ou d'imprécisions concernant la réponse, l'expert doit orienter le candidat, sans pénalisation de ce dernier.

Il appartient à l'expert de relancer un dialogue inexistant ou mal orienté.

La notation s'établit selon un système à 3 niveaux symbolisés

par une lettre.

. connaissances acquises : A

. connaissances en cours d'acquisition : B

. connaissances non acquises : C

(…/…)

VII - MODALITÉS PRATIQUES DE L'EPREUVE

EN CIRCULATION

Il est fait recours à la procédure du véhicule suiveur, avec liaison radio permanente entre le candidat et l'expert. Les indications de direction sont données par l'expert au moyen de la liaison radio.

L'épreuve se déroule avec un seul candidat sur la motocyclette. L'expert a la possibilité d'emmener simultanément plusieurs candidats pour augmenter la diversification des secteurs d'examen chaque fois que le nombre de candidats et le véhicule suiveur le permettent.

(…/…)

VIII -EVALUATION DU COMPORTEMENT

EN CIRCULATION

VIII.1 - GENERALITES

L'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire des catégories A1, A2 et A a pour objet de contrôler les connaissances, les aptitudes et le comportement des candidats, nécessaires pour circuler en toute sécurité.

Cette épreuve consiste à évaluer chez tout candidat :

- le respect des dispositions du code de la route ;

- sa connaissance du véhicule et sa capacité à déceler les défauts techniques les plus importants ;

- sa maîtrise des commandes et de la manipulation du véhicule pour ne pas créer de situations dangereuses ;

- sa capacité à assurer sa propre sécurité et celle des autres usagers sur tout type de route, à percevoir et à anticiper les dangers engendrés par la circulation et à agir de façon appropriée ;

- son degré d'autonomie dans la réalisation d'un trajet ;

- sa capacité à adopter un comportement courtois et prévenant envers les autres usagers, en particulier les plus vulnérables.

(…/…)

VIII.2 - PARCOURS D'EXAMEN

L'épreuve pratique se déroule sur des itinéraires variés empruntant des parcours urbains, routiers et si possible, autoroutiers ou assimilés.

L'expert s'attache, en fonction des possibilités du secteur d'examen, à placer le candidat dans le maximum de situations de conduite qu'un conducteur est susceptible de rencontrer en et hors agglomération. Il privilégie le passage successif d'une zone à l'autre et veille autant que possible à ménager une progressivité du niveau de difficulté.

Pendant le parcours, l'expert dirige le candidat au moyen de la liaison radio en s'assurant qu'il est bien compris.

L'expert utilise notamment les panneaux de signalisation.

Pendant la phase de conduite effective, le candidat est placé en situation d'autonomie pendant environ 5 minutes.

(…/…)

Source : DSCR 11 avril 2012

Voilà les copains!!!

Ceci n'est pour l'instant pas officiel, mais devrait à peu de chose près être le nouvel exam plateau à partir de 2013. Un conseil, dites à votre entourage qui se tâte de ne pas se tâter trop longtemps car l'évitement à 50 km/h contrôlé par radar aura de quoi décourager les moins "motards"; exit les baba cool, ce sera du "sport"!!! Pour info, quand vous l'avez passé, ça se faisait à environ 40 si votre moniteur était malin et vous faisait cravacher plus à l'aller qu'au retour du rapide; ce qui je le sais un "peu" a provoqué déja une angoisse dantesque quand vous deviez le faire à a peine 40...
A bon entendeur, Salut!!!

willbandit
moto en 34 CV
moto en 34 CV

Masculin
Nombre de messages: 1610
Age: 39
Localisation: Ah! La provence!
moto: KTM 990 Supermoto
Date d'inscription: 17/06/2007

http://www.kws-permis.fr/categories/permis-moto-permis-a-permis-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par Grenouille le Sam 26 Mai - 8:33

Merci de l'info Will.
C'est sur qu'à 50 un évitement c autre chose qu'à 30 ou 40...

Il parait qu' à partir de janvier 2013, les nouveaux permis devront commencer par une moto de moins de 50 chevaux, et devront justifier d'avoir été assurés durant 2 ans pour passer à plus gros, par contre après tu pourras rouler sur ce que tu veux, et que les motos seront en "full" et plus bridées à 100 chvx comme actuellement, tu confirmes ?
C'est notre concess Honda qui nous a dit ça le week end dernier.

Grenouille
administrateur

Féminin
Nombre de messages: 8485
Age: 45
Localisation: Montigny Les Cormeilles - 95
moto: CBR 600F et Hornet k11
Date d'inscription: 19/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par willbandit le Mar 29 Mai - 0:59

En fait, dans ton explication y'a une équivoque que tout le monde fait; mais bon, c'est le bouche à oreille qui déforme tout!
Pour ce qui est des 100 chx qui passeraient en full, pour l'instant rien d'officiel même si c'est normalement ce qui devrait arriver à cause de "l'harmonisation".
Pour ce qui est de 2013, il y aura non plus 2 permis moto (125 dit A1 et gros cube dit A) mais 3:
-A1 (125) inchangé
-A2 limité à 35 chx, accessible de 18 à 24 ans (pour ceux qui le passeraient à moins de 24 il y aura une période obligatoire de 2 ou 3 ans en A2 ex: passé à 23 reste en A2 jusqu'à 25 ou 26)
-A accès direct à puissance maxi réglementaire à partir de 24 ans révolus.

Pour le A2, passage obligé entre 18 et 24 ans ce qui n'est pas encore clair, c'est comment va se faire le passage vers le A. A priori, ce devrait être un examen de circulation peut-être... Mais ça n'est pas encore clair ni officiel alors...

willbandit
moto en 34 CV
moto en 34 CV

Masculin
Nombre de messages: 1610
Age: 39
Localisation: Ah! La provence!
moto: KTM 990 Supermoto
Date d'inscription: 17/06/2007

http://www.kws-permis.fr/categories/permis-moto-permis-a-permis-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par Grenouille le Mar 29 Mai - 6:22

Donc pas de limitations à 50 chvx durant 2 ans lorsque l'on passe son permis, après 24 ans. Tant mieux, mais le full à 24 ans, c'est plus que moyen. Enfin faudra déjà trouver une assurance qui veuille assurer.

Grenouille
administrateur

Féminin
Nombre de messages: 8485
Age: 45
Localisation: Montigny Les Cormeilles - 95
moto: CBR 600F et Hornet k11
Date d'inscription: 19/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par Zouille le Mar 29 Mai - 20:20

waouh, ben heureusement que j'ai passé mon permis y a tout juste 4 ans car les 50 km/h j'aurais eu du mal...
mais bon n'est ce pas plus mal de décourager certains ??....

Zouille
scooter
scooter

Féminin
Nombre de messages: 5222
Age: 45
Localisation: Beauchamp
moto: CBR 600 F 2011 et CB 500 F 2013
Date d'inscription: 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par willbandit le Mar 29 Mai - 23:23

Zouille a écrit:waouh, ben heureusement que j'ai passé mon permis y a tout juste 4 ans car les 50 km/h j'aurais eu du mal...
mais bon n'est ce pas plus mal de décourager certains ??....

Je crois que tu viens de mettre le doigt sur la réponse apportée par les pouvoirs publics au nombre croissant de tués en 2RM!!!

willbandit
moto en 34 CV
moto en 34 CV

Masculin
Nombre de messages: 1610
Age: 39
Localisation: Ah! La provence!
moto: KTM 990 Supermoto
Date d'inscription: 17/06/2007

http://www.kws-permis.fr/categories/permis-moto-permis-a-permis-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par Zouille le Mer 30 Mai - 21:40

oui voilà le nombre croissant de tués sur la route,
mais je dirais que le permis devrait s'élargir et qu'il devrait être passé par tous les deux roues ! du petit scooter au mp3, car ce sont qd même les plus dangereux et les plus accidentogènes.... et qu'il devienne obligatoire d'avoir un blouson "moto" des gants, des bottes, car tous les petits cons en tongs et tee shirt sont vraiment des inconscients ....

Zouille
scooter
scooter

Féminin
Nombre de messages: 5222
Age: 45
Localisation: Beauchamp
moto: CBR 600 F 2011 et CB 500 F 2013
Date d'inscription: 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par willbandit le Mer 30 Mai - 22:31

Un permis pour tous les 2RM c'est un projet qui est déja sur le bureau de notre cher ministre des transports depuis un certain temps. En attendant, ils ont amélioré la formation du bsr (scoots 49,9cc), 125 cc avec formation obligatoire de 7h.

Pour ce qui est de l'équipement, ils ont rendu obligatoire casque norme CE, blouson norme CE, gants, bottes. cela va de soit, pantalon obligatoire: vous me direz "évidemment"! La différence, c'est que ce sera dans les textes à partir de 2013. Donc, le blaireau qui arrivera en chaussures de marche avec des gants de manutentionnaire ne passera pas l'exam! affraid

willbandit
moto en 34 CV
moto en 34 CV

Masculin
Nombre de messages: 1610
Age: 39
Localisation: Ah! La provence!
moto: KTM 990 Supermoto
Date d'inscription: 17/06/2007

http://www.kws-permis.fr/categories/permis-moto-permis-a-permis-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par Airik le Mer 30 Mai - 23:55

Zouille a écrit:waouh, ben heureusement que j'ai passé mon permis y a tout juste 4 ans car les 50 km/h j'aurais eu du mal...

C'n'est pas 50 km/h mais 50 chx ! .... Banane ! rire rire

Airik
mobylette
mobylette

Masculin
Nombre de messages: 757
Age: 50
Localisation: Tout prêt du pays des gauffres !
moto: CB1000 RA - Grise, les plus jolies !
Date d'inscription: 24/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par Zouille le Jeu 31 Mai - 9:40

Airik a écrit:
Zouille a écrit:waouh, ben heureusement que j'ai passé mon permis y a tout juste 4 ans car les 50 km/h j'aurais eu du mal...

C'n'est pas 50 km/h mais 50 chx ! .... Banane ! rire rire

Relis airik t as du zapper qq chose c est bien 50km/h Wink

Zouille
scooter
scooter

Féminin
Nombre de messages: 5222
Age: 45
Localisation: Beauchamp
moto: CBR 600 F 2011 et CB 500 F 2013
Date d'inscription: 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par Airik le Jeu 31 Mai - 10:54

Autant pour moi, tu parlais de la vitesse de l'exam sur le parcours rapide alors que je pensais que tu commentais les propos de Gre pour la limitation des 50 chx..... Embarassed

boulet

Airik
mobylette
mobylette

Masculin
Nombre de messages: 757
Age: 50
Localisation: Tout prêt du pays des gauffres !
moto: CB1000 RA - Grise, les plus jolies !
Date d'inscription: 24/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par Zouille le Jeu 31 Mai - 12:25

C est le matin t étais mal reveillé lol je peux Comprendre Sleep

Zouille
scooter
scooter

Féminin
Nombre de messages: 5222
Age: 45
Localisation: Beauchamp
moto: CBR 600 F 2011 et CB 500 F 2013
Date d'inscription: 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par willbandit le Jeu 7 Juin - 19:28

Aux dernières nouvelles, sachez que pas mal de "moto-écoles" auraient annoncé ne plus continuer à "faire" la moto lorsque le nouveau permis sera en vigueur; en effet, certains moniteurs seront un peu dépassés par la difficulté croissante d'une part, d'autre part, certains d'âge avancé n'auraient pas envie de "tout" recommencer pour ce qu'il leur reste "à tirer" avant la retraite.
Cela va bien entendu faire l'affaire des gros centres de formation qui vont, du coup, récupérer de la clientèle.
C'est à se demander si l'objectif non avoué de cette réforme n'était justement pas là quand on voit certain grand ancien pilote moto faire fleurir aux quatre coins de France de nouvelles moto-écoles à son nom!!! Celui-là même qui est reçu en tant que consultant moto par certains journalistes TV... et qui a ses entrées à l'Elysée je suppose...
Côté positif la concurrence, pour ceux qui vont continuer, diminue!
Côté positif les "hontes" de la profession vont disparaître!
Côté négatif: les "gros" seront encore plus "gros"!

willbandit
moto en 34 CV
moto en 34 CV

Masculin
Nombre de messages: 1610
Age: 39
Localisation: Ah! La provence!
moto: KTM 990 Supermoto
Date d'inscription: 17/06/2007

http://www.kws-permis.fr/categories/permis-moto-permis-a-permis-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvel examen plateau 2013. Motivés?

Message par Zouille le Jeu 7 Juin - 20:21

donc ça va être de plus en plus dur pour tout le monde, les élèves, les moniteurs et les moto écoles sauf les grosses structures....

l'argent va à l'argent....

Zouille
scooter
scooter

Féminin
Nombre de messages: 5222
Age: 45
Localisation: Beauchamp
moto: CBR 600 F 2011 et CB 500 F 2013
Date d'inscription: 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum